L’éducation à domicile au Canada

Est-ce que le Québec est sévère en matière d’éducation à domicile? Flexible? Lisez cette page pour voir comment fonctionne la règlementation partout au Canada, vous pourrez vous faire votre propre idée!

Cette information est en grande partie une traduction de la page How to Homeschool in Canada du site The Canadian Homeschooler avec l’autorisation de son auteure (MERCI!). Le site est vraiment très complet si vous lisez bien l’anglais!

Bien que l’éducation à domicile soit tout à fait légale partout au Canada, chaque province et territoire possède son propre ensemble de réglementations et d’attentes sur le sujet. Il est important de vous familiariser avec les exigences de votre province / territoire. La dernière chose que vous souhaitez est de générer un conflit qui pourrait causer de gros problèmes à votre famille et à votre intention d’éduquer à la maison.


L’éducation à domicile au Canada – ce que disent les lois

Colombie-Britannique

En Colombie-Britannique, il existe deux options en termes d’apprentissage pour à la maison. La première s’appelle Online & Distributed Learning et l’autre Homeschooling. Il existe une grande différence entre les deux options: l’option Homeschooling est plus libre alors que l’option Online & Distributed Learning exige davantage d’encadrement. Dans cette province, les enfants éduqués à la maison reçoivent un soutien financier dont la valeur dépend de l’option choisie et du conseil scolaire auquel ils appartiennent.

Alberta

En Alberta, les familles qui choisissent l’éducation à domicile doivent s’inscrire auprès d’un conseil scolaire de la province et faire approuver leurs plans d’apprentissage par ce dernier. Il existe trois options: proposer vos propres plans, suivre certaines grandes lignes du programme gouvernemental, ou suivre intégralement les plans de l’école. On vous attribue une personne-ressource appelée un « facilitateur », qui vous rend visite tout au long de l’année. Cette province offre du financement aux familles qui font l’école à la maison, en fonction du conseil scolaire et du mode d’enseignement choisi — à condition d’être inscrit avant le 30 septembre de chaque année.

Saskatchewan

Les familles d’enfants éduqués à la maison en Saskatchewan doivent s’inscrire auprès de leur conseil scolaire et fournir un plan éducatif. Au cours de l’année, les familles doivent conserver un portfolio des travaux effectués ou fournir un résumé écrit à présenter à la fin de l’année. Le financement accordé pour les enfants scolarisés à domicile varie selon les régions de cette province.

Manitoba

Au Manitoba, les familles d’enfants scolarisés à la maison doivent informer le gouvernement qu’elles font l’école à la maison. En janvier, et à nouveau en juin, les familles doivent rédiger et déposer un rapport officiel décrivant les apprentissages réalisés. Cette province n’offre aucun financement aux familles qui font l’école à la maison.

Ontario

Les éducateurs à domicile de l’Ontario sont invités à soumettre une lettre d’intention à leur conseil scolaire local, et ce, sur une base annuelle. Il s’agit toutefois d’une recommandation, et cette action n’est pas obligatoire. Le gouvernement n’entretient aucune exigence à l’égard des familles engagées dans l’éducation à domicile, aussi ne s’implique-t-il pas du tout. De fait, l’Ontario n’offre aucun financement aux familles qui font l’école à la maison.

Québec

Au Québec, la réglementation concernant l’école à domicile a été modifiée en 2018, obligeant les familles à informer le ministre et la commission scolaire de leur intention et à soumettre un projet d’apprentissage décrivant les plans de l’année. Au cours de l’année, les parents doivent également communiquer de manière soutenue avec le ministère de l’Éducation. Les familles doivent rencontrer diverses exigences quant aux matières à voir chaque année. Le Québec n’offre pas de financement pour les familles qui font l’école à la maison.

Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, les familles qui font l’école à la maison doivent s’inscrire auprès d’un conseil scolaire anglophone ou francophone. Le conseil anglophone exige la soumission de formulaires assez simples et donnera suite à la requête par le biais d’une lettre d’approbation. Le conseil scolaire francophone exige un dossier plus détaillé, décrivant le plan de scolarisation, ainsi qu’un entretien à domicile. Cette province n’offre aucun financement aux familles qui font l’école à la maison

Nouvelle-Écosse

En Nouvelle-Écosse, les parents sont tenus d’inscrire leur enfant en utilisant un formulaire disponible sur le site du Ministère de l’Éducation. En juin, les parents doivent présenter un rapport d’étape décrivant ce que leur enfant a appris tout au long de l’année. Cette province n’offre aucun financement aux familles qui font l’école à la maison.

Île-du-Prince-Édouard

Pour effectuer l’éducation à domicile à l’Île-du-Prince-Édouard, il suffit de remplir un formulaire d’avis d’intention. Cette province n’offre aucun financement aux familles qui font l’école à la maison

Terre-Neuve et Labrador

Les parents / tuteurs doivent s’inscrire avant juin pour l’année scolaire à venir. Des rapports de progression sont exigés jusqu’à trois fois l’an, selon la durée de la période d’éducation à domicile. Aucune compensation monétaire n’est accordée aux parents

Territoires du Nord-Ouest

Dans les Territoires du Nord-Ouest, les parents inscrivent leurs enfants auprès de leur école locale afin d’être répertoriés comme élèves, toutefois, ces derniers sont dispensés de fréquenter l’établissement. Les familles d’enfants éduqués à la maison dans les Territoires reçoivent une partie des fonds de l’école pour payer leurs dépenses scolaires

Nunavut

Au Nunavut, l’enseignement à domicile implique de s’inscrire à l’école locale et de collaborer avec les dirigeants de cette école. L’inclusion d’Inuit Qaujimajatuqangit (IQ) — ou l’enseignement des valeurs sociétales et de la culture inuites doit être inclus dans une éducation à domicile. Un financement peut être disponible pour les familles

Yukon

Les élèves éduqués à domicile au Yukon doivent s’inscrire auprès de l’école virtuelle Aurora, qui coordonne le programme d’éducation à domicile dans la province. En plus de l’inscription, il faut soumettre une planification d’enseignement à domicile décrivant les plans et les résultats de l’apprentissage pour l’année, et ce, répartis sur quatre semestres. Le Yukon utilise les grandes lignes du programme d’études de la Colombie-Britannique. Un financement est prévu pour les enfants à la maison dans cette province.

Nous tenterons de garder l’information à jour sur cette page. Cependant, si vous savez qu’une province a changé ses façons de faire, n’hésitez pas à nous contacter!